Elections législatives anticipées du 8 juin au Royaume Uni: aperçu des résultats des récentes élections

Mai 29, 2017 16:12

Elections Angleterre

Chers traders,

Le paysage politique reste turbulent dans l'Union Européenne, parce-que le Royaume-Uni se prépare pour une élection législative anticipée, qui aura lieu le 8 juin.

Il a été tout à fait une année volatile pour les britanniques, suite à leur décision étroite (51,9% - 48,11%) pour quitter l'UE lors du référendum consultatif tenu en juin l'année dernière.

Mais, comment est le Royaume-Uni arrivé à ce prochain arrêt sur le carrousel politique (élections générales en 2017)?

L'article d'aujourd'hui examine les motifs et les décisions qui ont conduit à ce moment historique. Mais n'oubliez pas de consulter nos prochains articles dans lesquels nous allons analyser les effets potentiels des élections générales britanniques avant qu'elles se produisent, tout comme leur impact à la suite.

Compte démo illimité

Les Conservateurs vs. Les travaillistes

A l'heure actuelle, les deux partis politiques dominants au Royaume-Uni sont le Parti Conservateur et le Parti Travailliste. En fait, ces partis sont en rotation depuis des décennies.

L'histoire récente a montré de longues périodes au pouvoir tant pour les conservateurs que pour les travaillistes. Voici un bref aperçu:

  1. 1979-1997: Le Parti Conservateur. Cette période a consisté en trois élections générales consécutives gagnées par Margaret Thatcher, "The Iron Lady".

  2. 1997-2010: Le Parti Travailliste. Tony Blair a gagné le pouvoir en 1997 quand une longue période de domination pour le Parti Travailliste a commencé. Celui-ci est resté au pouvoir jusqu'en 2010.

  3. 2010-2017: Le Parti Conservateur. La balançoire du pendule politique s'est retournée aux conservateurs en 2010, lorsque David Cameron a gagné le leadership grâce à une alliance avec le leader libéral démocrate, Nick Clegg.

Lors de l'élection générale de 2015, David Cameron a remporté une deuxième victoire consécutive, mais cette fois, avec des conditions parlementaires encore meilleures, franchissant le seuil des 326 sièges dont il avait besoin pour obtenir une majorité. Nick Clegg et les démocrates libéraux, qui ont perdu 49 de leurs 57 sièges, n'étaient plus nécessaires.

Eléctions législatives Royaume-Uni

Source: Image Wikipedia montrant le vote populaire par parti durant les élections législatives au Royaume-Uni, 1832-2005.

La promesse de 2013 qui a conduit au Brexit

En 2012, le Premier ministre David Cameron a continué de rejeter les appels au référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE, mais en 2013, sous la pression de ses propres députés et avec la montée de l'UKIP (Parti de l'indépendance du Royaume-Uni), la main de Cameron a été obligée de faire la suivante promesse de campagne fatale:

Si réélu en 2015, un gouvernement conservateur tiendrait un référendum sur l'appartenance à l'UE.

La victoire électorale ultérieure de David Cameron a déclenché une avalanche de changements. La majorité conservatrice signifiait qu'il était obligé de s'acquitter de son engagement de renégocier l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE.

Plus important encore, son travail de négociation avec l'UE et l'ensemble de ses membres a été mis à l'épreuve lors d'un référendum consultatif, tenu en juin 2016.

Le Premier ministre Cameron a réussi à négocier plusieurs changements concernant l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE, mais la majorité de la population britannique (51,89%) choisit de quitter l'UE par vote public. Les électeurs qui soutenaient la maintenance de leur pays dans l'UE (48,11%) ont finalement été battus par une marge mince de seulement 3,78%.

Malgré la nature "consultative" du référendum, le consensus politique au Royaume-Uni a conduit à l'acceptation du résultat comme obligatoire (aucun pourcentage minimum de participation ou de victoire n'a été mentionné avant le vote).

Dans le chaos politique qui a suivi, David Cameron a démissionné en tant que Premier ministre et a laissé la place libre pour de nouveaux dirigeants.

Eléctions Grande Bretagne

Source: Image Wikipedia montrant les résultats du vote en 1975 lorsque le Royaume-Uni a rejoint l'UE (gauche) et en 2016 lorsque le Royaume-Uni a voté pour la quitter (droite).

De nouveaux visages politiques se lèvent

Theresa May a repris le leadership du Parti Conservateur et le rôle de Premier ministre le 13 juillet 2016. Bien qu'elle ait appuyé le vote pour le maintien de son pays dans l'UE pendant la campagne lors du référendum, elle a changé radicalement d'opinion en considérant qu'il n'y a aucun doute que la volonté finale du peuple devait être mise en œuvre sans aucune seconde consultation.

Le nouveau PM a travaillé dur sur la construction d'un cabinet avec de nouveaux visages et même de nouveaux postes. Par exemple, l'installation de David Davis comme nouveau secrétaire de Brexit, un poste créé pour diriger les négociations avec l'UE pendant le processus de Brexit.

Le nouveau Premier ministre a élaboré les étapes légales nécessaires pour préparer le processus Brexit. Le Parlement devait également approuver la décision, qui a été recherchée et trouvée en mars 2017. Le déclenchement de l'article 50, qui a débuté officiellement le processus de retrait, avait déjà eu lieu à la fin de ce mois.

Les élections législatives anticipées au Royaume-Uni, 2017

Bien qu'une élection générale n'ait été due qu'en mai 2020, le Premier ministre Theresa May a néanmoins appelé à une élection anticipée en avril 2017 et a reçu la majorité de deux tiers dont elle avait besoin de la Chambre des communes. May a indiqué qu'une élection anticipée était le seul moyen de garantir la sécurité pour les années à venir.*

La prochaine élection britannique, qui aura lieu le 8 juin 2017, comportera une série de questions et sujets qui sont susceptibles à diviser la société, y compris:

  • Le retrait du Royaume-Uni de l'UE, qui devrait être un problème clé.
  • L'indépendance écossaise et l'avenir du Royaume-Uni.
  • Des coalitions possibles, si le Parti Conservateur de May ne gagne pas une majorité absolue.

Il reste à voir ce qui se passera. Indépendamment du résultat, cet événement politique historique risque d'avoir un impact significatif sur les marchés financiers.

Assurez-vous de consulter notre page dédiée à cet événement où vous pourrez trouver des analyses dynamiques, le sentiment actuel du marché et plus d'articles et de webinaires gratuits. Essentiellement, ici vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour trader avant, pendant et après l'élection générale.

Bon trading,

Chris Svorcik

General elections UK