Psychologie boursière et trading sur CFDs

psychologie boursière

L'impact de la psychologie du trading Forex est fondamental. Souvent, c'est la psychologie, et non un manque de connaissances théoriques ou de compétences pratiques, qui est considérée comme la principale source d'erreurs en matière de trading.

Ces erreurs sur les marchés financiers sont récurrentes parmi les traders de diverses nationalités et différents milieux sociaux culturels, ce qui suggère que ce type d'erreur est commun à l'ensemble des traders de la planète, et traduit un trait commun qui biaise leur jugement en matière de décision d'investissement.

Ce trait commun est la peur, qui engendre une réaction agressive et combative, ou d'abandon et de fuite en fonction des personnalités. Malheureusement, c'est cette réaction de combat ou de fuite qui peut entraîner la perte totale de capital d'un grand nombre d'investisseurs.

On ne peut pas changer un trait de caractère qui est propre à l'homme, qui est ancré en lui depuis des millions d'années et qui a évolué avec lui. En revanche on peut travailler à changer la façon que l'on a de réagir à ces sentiments quasi instinctifs en étudiant la psychologie des grands traders Forex, et en appliquant les résultats observés lors de l'étude. Aujourd'hui on verra comment on doit se comporter et répondre aux situations de marché du point de vue de la psychologie du trading Forex.

La peur peut une sorte d'effet paralysant, qui va limiter l'action des traders sur les marchés. Naturellement, votre esprit sera à la recherche de l'option la moins risquée afin de préserver votre capital. Dans les faits, cela signifie que si vous êtes en position dans le sens inverse de l'évolution des prix, votre instinct naturel sera de clôturer votre position pour ne pas risquer de subir de nouvelles pertes.

Cependant, ce genre de réaction peut vous éloigner de votre stratégie telle que vous l'avez établie au sein de votre plan de trading. Pire encore, cela pourrait vous amener à prendre des décisions irréfléchies qui vous amèneraient à subir des pertes bien plus importantes que celles que vous auriez subies en respectant votre stratégie.

Le plus souvent, cela se traduit par le fait que le trader cède à la tentation de laisser courir une position perdante, dans l'espoir de voir celle-ci se transformer en position gagnante à terme. Alors que la solution rationnelle aurait été de couper cette position en respectant sa stratégie.

Au lieu de se concentrer sur le plan à long terme, votre esprit veut se focaliser sur le court terme ceci afin d'essayer de tirer le meilleur parti de la position en cours.

Comprendre le rôle de la psychologie trading Forex vous aidera à atténuer l'impact de votre peur sur votre processus de prise de décision en matière d'investissement.

Prendre conscience de ce sentiment de peur dans ces situations vous confèrera davantage de maîtrise de vous-même, à la fois en tant que trader et en tant qu'individu. Cela vous permettra également de vous raccrocher à un raisonnement logique et rationnel, ce qui doit être l'objectif final de cette démarche.

Day trading psychologie - biais psychologiques et erreurs de trading

Il est facile pour les traders de se sentir confiants dans leur capacité à rester calme et serein au début de leurs sessions de trading avant l'ouverture des marchés. Cependant, une fois les marchés ouverts, c'est une toute autre histoire.

Face à de vraies décisions financières, les émotions entrent rapidement en compte. Nous ne pouvons pas éviter nos émotions, mais nous pouvons les ignorer non plus. Les traders ne peuvent pas se permettre de céder à des sentiments d'excitation, de peur ou d'avidité lorsqu'ils sont en pleine session de trading, car cela peut entraîner des erreurs coûteuses et irréversibles d'un point de vue financier.

Il est important que vous puissiez vous auto-évaluer, afin de savoir si vous êtes exposés à l'un des biais psychologiques suivants :

  1. Penser qu'on maîtrise le marché - « Le marché ira dans cette direction »
  2. L'ancrage – « J'observe ça donc il se passera tel scénario »
  3. L'excès de confirmation - « Cela prouve aussi que j'ai raison »
  4. La peur de perdre - « J'espère que les cours reviendront dans mon sens »

Bien que ces 4 biais psychologiques se rapprochent les uns des autres, et même s'il n'est pas évident de toujours pouvoir les distinguer, ils sont tous étroitement liés à la peur. Il importe de comprendre ce qui se cache derrière chacun de ces biais psychologiques, mais la première étape consiste à prendre conscience de nos émotions.

formation trader gratuite

Croire que l'on fait le marché

Leçon numéro un de la psychologie du trader est de faire attention à l'euphorie en trading. Afin de nous donner confiance en nous, et de nous aider à nous accomplir, le cerveau humain est naturellement optimiste. Cela se traduit par une tendance naturelle à surestimer nos propres capacités. En étant convaincu de pouvoir accomplir une action qui est à la limite de nos capacités, nous repoussons nos limites et apprenons d'autant plus.

Mais en matière d'investissement, cet atout lié à notre schéma naturel de pensée peut se retourner contre nous. En Basket Ball, on parle d'un effet appelé « l'illusion des séries » : lorsqu'un basketteur marque deux, trois quatre, cinq… paniers d'affilés, à chaque panier supplémentaire marqué il est un peu plus convaincu que le suivant rentrera de manière quasi automatique, et le joueur sera tenter de prendre des tirs qui sont de plus en plus difficiles car il est intimement persuadé qu'ils vont rentrer. Et bien sûr, cela finit toujours par un dernier tir qui s'avère raté.

En matière de trading, on retrouve le même effet. Un trader qui se retrouve à enchaîner une série de trades réussis, commence petit à petit à se convaincre de plus en plus que sa prochaine position sur les marchés sera gagnante. Le risque est, que pousser à l'extrême, le trader se retrouve à penser que quel que soit sa décision en matière d'investissement, elle sera la bonne et que le marché ira dans son sens.

Ce schéma de penser est particulièrement dangereux, car arrive à un moment ou à un autre une position perdante, ce qui est normale, car le trading n'est pas une science exacte.

Non seulement le trader aura ainsi dévié de son plan de trading, en s'appuyant de moins en moins sur des éléments rationnels pour prendre ses décisions, mais en plus on observe que beaucoup de traders augmentent la taille de leur position au fur et à mesure de leur série gagnante. Ce qui se traduit souvent par une dernière grosse perte qui, dans le meilleur des cas annule les gains de la série, et dans le pire des cas impacte significativement le capital.

Vous devez toujours garder en tête que le trading n'est pas une science exacte, et que toutes les stratégies gagnantes enregistrent des positions perdantes. Vous devez alors faire preuve de rigueur pour ne pas dévier de votre plan de trading, pour ce faire, vous pouvez tout à fait vous fixer un quota, disant qu'après un certain nombre de positions gagnantes, par exemple cinq, vous mettez fin à votre session de trading. Ainsi vous ne serez pas tenté de tomber dans ce piège psychologique.

webtrader metatrader

<!--td {border: 1px solid #ccc;}br {mso-data-placement:same-cell;}-->

Psychologie trader - l'ancrage

L'ancrage est une zone de confort mental que les traders se créent lorsqu'ils font leurs analyses de marché, ils pensent alors que les prix futurs se comporteront comme ils le font au moment de l'analyse. Cette façon de penser résulte du fait que les traders constatent que les prix passés se sont comportés comme les prix le font actuellement. Tout comme d'autres biais de day trader psychologie, celui-ci trouve ses origines dans divers études sociales. L'ancrage est un biais qui concerne essentiellement les traders novices ou peu expérimenté.

L'ancrage est une tendance à s'appuyer sur ce qui est déjà connu d'un trader dans le cadre d'une prise de décision future, sans tenir compte des nouveaux éléments qui pourraient intervenir entre l'analyse et la prise de position.

Le risque pour les traders subissant les effets de l'ancrage, est d'entrer sur les marchés en s'appuyant sur des informations qui sont devenues obsolètes. Par exemple, un trader qui est ancré dans le temps fera une analyse à 8h et attendra une confirmation pour entrer en position à 9h, seulement il suffit qu'une annonce économique est lieue à 8h30 pour fausser son analyse. D'un point de vue pratique, on observe deux effets pervers liés à l'ancrage :

  1. Une hausse du nombre de positions perdantes, liée au fait que le trader n'a pas tenu compte de l'évolution des conditions de marché entre le moment de son analyse et son entrée en position
  2. Une hausse du montant de pertes des positions perdantes, certaines auraient pu être coupées plus tôt avec des pertes plus faibles si le trader avait tenu compte de l'évolution des conditions de marché dans le cadre de son suivi des positions en cours.

Les marchés financiers et les conditions de marché évoluent en permanence. Tout investisseur doit tenir compte de ces évolutions, même si d'après votre stratégie de trading vous avez un signal à l'instant t, et que vous attendez simplement la confirmation de ce signal pour entrer en position, au moment où la confirmation apparaîtra, il sera bon de vérifier à nouveau si le signal de base est toujours valable.

Vous ne devez pas avoir peur de modifier, ni d'adapter votre stratégie aux conditions du marché, même si cela vous fait sortir de votre zone de confort. Pour vous exercer, n'hésitez pas à recourir à un compte de démonstration qui vous permettra de modifier vos habitudes de trading pour en adopter de meilleurs, avant de le faire en réel.

Psychologie trader - l'excès de confirmation

Il s'agit probablement là du biais psychologique le plus courant chez les traders. Certains traders ont tendance à chercher des informations qui vont appuyer une décision qu'ils ont déjà pris. Il cherche ainsi à justifier une décision qu'ils ont pris, ou la stratégie qu'ils suivent.

Le problème est qu'en faisant cela, le trader perd du temps, et se retrouve piéger dans une spirale de doute, qu'il cherche à casser en trouvant continuellement des éléments qui pourraient appuyer la décision qu'il a prise.

L'excès de confirmation peut avoir deux conséquences. Dans le premier cas, il génère une perte de temps et d'énergie du trader, d'autant plus qu'il accroît son stress, puisqu'à chaque nouvelle confirmation, il va se lancer à la recherche d'un nouvel élément. Le trader se fatiguera plus vite et cela limitera le nombre d'opportunités qu'il pourra saisir puisqu'il sera focalisé sur une transaction et la confirmation perpétuelle de cette transaction en cours.

La seconde possibilité est plus gênante : à force de se focaliser sur le fait de vouloir confirmer à tout prix une analyse, le trader risque de mal interpréter certaines informations transmises par le marché en les déformants. Par exemple il pourrait être tenté d'interpréter une information neutre comme allant dans son sens, ou une information négative comme neutre.

Auquel cas, le trader n'est plus capable de percevoir des changements de conditions de marché qui auraient dû l'amener à clôturer sa position, ou le trader peut être tenté de couper systématiquement ses positions gagnantes trop tôt et ses positions perdantes trop tard. Les conséquences peuvent aller d'une stratégie initialement gagnante qui devient globalement neutre (sans gains ni pertes), ou pire entraîner des pertes sur le capital.

Tout trader doit être capable de se fier à ses propres analyses. Si vous devez assurer un suivi des opérations que vous avez encours, notamment en vérifiant l'évolution de marchés, les nouveaux éléments qui pourraient invalider votre scénario, il ne s'agit en aucun cas de revérifier en boucle votre analyse initiale. Faites-vous confiance, et suivez toujours votre stratégie de trading.

séminaire en ligne gratuit

Psychologie trader - la peur de perdre

L'aversion aux pertes, aussi appelée aversion au risque, est un biais psychologique qui a pu être étudié grâce à la finance comportementale. Cette dernière nous a appris que de manière générale, lorsque l'on est amené à choisir entre un placement ayant un risque faible et un gain potentiel faible ou un placement avec un risque élevé et un gain potentiellement élevé, la plupart des gens choisissent le premier placement.

En effet, la peur de perdre de l'argent est un moteur souvent bien plus puissant que la cupidité. La psychologie trader se base ainsi sur des éléments tout à fait rationnels qui ont pu être étudiés au travers de milliers de spéculateurs.

En pratique, on s'aperçoit que la plupart des traders ont tendance à adopter un comportement inverse. En effet, beaucoup de traders novices veulent sécuriser rapidement leurs bénéfices, ce qui les poussent à clôturer tôt leurs positions gagnantes, se privant ainsi de bénéfices plus importants.

A l'inverse, lorsque leurs positions sont perdantes, ils ont tendance à laisser courir les pertes en ayant espoir que les prix changent de direction, et en se raccrochant à l'idée qu'une position perdante qui n'est pas clôturée est une perte qui n'est pas encore encaissée.

Cependant les conséquences sont souvent désastreuses pour le capital des traders agissant ainsi, ils pas se résigner à clôturer leur position en subissant une perte bien plus importante que ce qu'il aurait subi en respectant leur stratégie, ou alors il tombe en appel de marge.

S'il est un adage boursier qui se doit d'être respecté sur les marchés c'est bien celui-ci : couper les pertes, laisser courir les gains. Un trader se doit de toujours respecter son plan de trading, et d'agir de manière rationnelle, or il n'y a qu'en coupant les pertes avant qu'elles ne deviennent trop importantes que l'on peut les minimiser.

Psychologie et trading

S'il y a bien une chose à retenir de la psychologie trader et de toutes les études s'y rapportant, c'est que tout trader devrait développer son propre plan de trading et s'y tenir !

Il est tout à fait normal pour un trader de ressentir une certaine peur lorsqu'il investit sur les marchés, c'est même sain. Tous les traders apprennent en faisant des erreurs et en tirant les leçons de leurs erreurs afin de ne pas les réitérer. C'est d'ailleurs en faisant des erreurs, que le trader pourra adapter sa stratégie en conséquence afin de l'optimiser en continu tout au long de son activité.

Le Dr Alexander Elder, lors d'une de ses conférences, a raconté l'histoire d'un vieil ami à lui, un trader privé qui était irrégulier et qui a connu autant de périodes de gains et de pertes. En quelques années, le nom de ce trader s'est retrouvé sur la liste des meilleurs gestionnaires de fonds américains.

Quand Elder lui a demandé « Qu'est-ce que tu as changé ?», son ami lui a répondu : « J'utilise la même stratégie de trading que j'ai toujours. Ce qui a changé, c'est que j'ai cessé de trader contre moi-même et contre ma propre stratégie ». Ce gestionnaire de fonds a appris les leçons des erreurs liées à sa psychologie.

Quand il était encore un trader privé et était encore irrégulier en termes de rentabilité, il s'est mis dans la tête qu'il était employé par un fonds d'investissement et qu'il avait un vrai patron. Il s'est ensuite dit que son patron était parti pour un an, en lui laissant une stratégie de trading. Son patron le laissait seul à une condition. Lors du retour du patron, la performance du trader ne serait pas jugée en fonction des bénéfices engendrée, mais en fonction du respect rigoureux de la stratégie qu'il lui avait laissé.

En se créant ce scénario, il adopta ainsi deux rôles distincts : le rôle de gestionnaire qui n'a aucune exposition sur les marchés (puisqu'il est parti pour un an), et le rôle de simple exécuteur qui doit suivre la stratégie sans en dévier et sans réfléchir au-delà.

Cette façon de fonctionner lui a réussi. Peut-être pourriez-vous vous en inspirer ?

simulateur boursier gratuit

Formation Trader